Comment nos émotions influencent notre comportement alimentaires

Nutrition.jpg

Comment nos émotions influencent notre comportement alimentaires...et inversement...

L’obésité, principale cause des maladies chroniques. l’obésité est un fléau, grave à plusieurs titres, elle entraîne des souffrances pour l’individu et a un cou majeur en termes de santé publique. Au-delà des dégâts qu’elle occasionne sur les articulations, l’obésité favorise les principales maladies chroniques graves (diabète, maladies cardio-vasculaires, cancer...etc) Que se soit pour ton confort , pour le plaisir de se regarder dans la glace, ou de s’habiller selon tes goûts, mais aussi pour augmenter ton espérance de vie, de vivre en meilleure santé, une Réflexion sur ton équilibre alimentaire ! Mais pas N'importe lequel, soyons d'accord !

Des êtres en souffrances avant tout : je ne dirai jamais assez que la personne en surpoids est d’abord un “être “en souffrance” il faut une vraie prise en charge globale du surpoids, c’est une évidence., pourtant niée par “les soignants” : les kilos excédentaires ne sont que la partie émergée de l’iceberg, un iceberg flottant sur un océan de déceptions, et là dans 90% des cas c’est la fuite en avant, résignation et autres désespérances... le lien entre souffrance et obésité est à double sens. Et peu de spécialiste se sont penchés sur cette question FONDAMENTALE pour comprendre la genèse de que tu peux appeler “une maladie chronique” La Notion de “kilos-drame” se jouant entre corps et émotions qui se renvoient la balle à l’infini... La maladie : Le mal à dit ! connais tu ça ?!

Je ne vais pas te proposer une méthode miracle que j’aurais sorti de mon chapeau, mais une réflexion globale sur les causes de tes problèmes avec le surpoids, afin de permettre à chacun de se prendre en charge pour une réussite réelle et durable.

Socrate disait : “Le secret du changement, c’est de concentrer toute votre énergie non pas à lutter contre le passé mais à construire l’avenir”

Ma technique : aborder avec autant rigueur les aspects émotionnels du surpoids que les considérations diététiques. Traiter en profondeur la surcharge pondérale, c’est non seulement s’attaquer à tes habitudes alimentaires, rééquilibrer ce qu’il y a dans l’assiette et le ventre. Mais c’est aussi soulager la détresse psychologique intense qui t’entraîne dans un véritable cercle vicieux de souffrances, je pointe du doigt qu’il faut avant tout rééquilibrer ce qui se passe dans la tête et le cœur. je t’apprend à démarrer une nouvelle “vie alimentaire” car bien manger, adapter son alimentation à ses goûts, à son métabolisme mais aussi à son rythme de vie à ses émotions ne peut pas s’inventer. Cela s’apprend, comme le piano, et comme pour cet instrument si tu ne t’entraîne pas tu perdras tes bonnes habitudes et tu auras tendance à reprendre du poids.

Réflexion : Pourquoi faire tant d’efforts pour contrôler son poids ? Qu’es ce qui te motive à te frustrer à te priver de choses que tu aimes et à faire des efforts pour mieux manger ? Souvent les premières motivations si tu décides de faire”un régime” sont l’esthétique, la silhouette ! pas vrai ? rentrer dans une robe moulante, ou dans un maillot de bain..etc ce sont inconsciemment les premières raisons. Mais heureusement aujourd’hui, l’hygiène de vie, la santé reviennent au premier plan, Être moins essoufflé, moins fatigué, se sentir mieux dans sa peau, pouvoir reprendre le sport, prévenir certaines maladies..etc Voilà des vraies motivations. Mais l’un n'empêche pas l’autre évidement ! Améliorer sa santé, son dynamisme, tout en sculptant sa silhouette, voilà un programme alléchant !

Nous venons de faire un point sur une partie des conséquences physique du surpoids . Notre société moderne stigmatise les “gros”. il est malheureux qu’en 2018 je sois encore obligé de te parler de ça... Dés le plus jeune âge les enfants un peu plus ronds que les autres.. sont jugés par leurs camarades, ça peut aller jusqu’à être jugé de “moins intelligents”. Ce procès d’intentions plus ou moins consciemment exprimé, entraîne dès le plus jeune âge une tendance à la mésestime de soi ! et au repli. Manger devient alors un refuge, une consolation face à la solitude et aux quolibets... Le cercle vicieux est vite enclenché et perdure... il est établi que deux tiers des enfants obèse le resteront à l’âge adulte... je trouve cela dramatique ! et par la suite les personnes concernés trouveront bien du mal à se débattre entre habitudes délétères mais “consolations”, ses désirs sans issues contrecarrés par sa culpabilité de “ne pas y arriver” sa solitude extrême face à un problème chronique. Voilà bien le scénario de ce “KILO-DRAME” contre lequel je te propose de lutter.

Le corps médical lui-même aborde la question le plus souvent de façon superficielle, se contentant de quelques conseils archi-rabâchés, ponctués de “il faut que.. vous devez...” mais sans aucune clef pour y parvenir à le faire.. Quelle incitation au découragement ! on ne dira jamais que la personne en surpoids est d’abord un être en souffrance.

Nous développerons des conseils diététiques simples, modernes et performants te permettant de modifier efficacement les menus afin de mincir en santé et à ton rythme sans jamais oublier l’aspect comportemental de ton surpoids. ainsi tu comprendra mieux ce qui se passe en toi de façon à acquérir une meilleure maîtrise de tes émotions et maintenir un poids santé et ton bien être.

Ensemble nous verrons comment faire pour que ton changement puisse démarrer puis durer.

Bien naître à une vie nouvelle et si c’était cela l’objectif ?