Ce que je pense du body positive

Hello les happy body 🔆

Et si on parlait body positive ?! Un peu partout ici et lĂ , on entend qu'il faut accepter son corps, s'aimer etc..

Je te pose la question aujourd'hui, pourquoi ne t'aimes-tu pas tel que tu es ?

... que de comparaisons qui entraĂźnent de mauvaises images de soi. Rassure-toi. Tout le monde a de la cellulite, des vergetures, du ventre, du gras... qu'il porte du 38, du 50, etc...

Veut-tu vraiment perdre 20 ans de ta vie Ă  t'imprĂ©gner d'une mauvaise image de soi ? Dans quel but ? Plaire aux autres ? Mais ne pense-tu pas que tu dois dĂ©jĂ  te plaire Ă  toi-mĂȘme ?

Chacun d'entre nous a forcĂ©ment quelque chose qu'il n'aime pas. Nous sommes toujours Ă  la recherche de la perfection que nous pensons trouver chez les autres. Mais la perfection n'existe pas. En rĂ©alitĂ©, les images que tu reçois des diffĂ©rents mĂ©dias, sont toutes PhotoshoppĂ©e. Les dĂ©fauts sont si facilement gommĂ©s en 3 clics. Mais cette gomme magique n'existe pas dans la vraie vie. Alors, il est temps de te rendre Ă  l'Ă©vidence et d'apprendre Ă  aimer tes petites ou grands imperfections, de faire sauter les barriĂšres qui t'empĂȘchent d'ĂȘtre toi. Le body positive, ce n'est pas seulement "s'accepter" comme nous sommes, mais cette premiĂšre Ă©tape est une excellente base pour envisager d'avancer vers de nouvelles Ă©tapes. Pour ma part, Ă  ce stade, j'ai appris Ă  aimer une partie de moi, puis une autre, et c'est rĂ©ellement celĂ  qui m'a permis de dĂ©verouiller chaque porte pour avancer. Tu dois avoir un reflet positif de ton propre corps. Pour en arriver lĂ , il faut que tu te questionnes de maniĂšre efficace par rapport Ă  ton corps. Que cherches-tu exactement ? En ce qui me concerne, j'ai longtemps cru que pour ĂȘtre heureuse, je devais ĂȘtre mince. Puis j'ai dĂ©couvert que j'avais tout faux. CelĂ  a crĂ©Ă© des blocages Ă  l'intĂ©rieur de moi. Il est indispensable d'arrĂȘter de se croire obligĂ© d'avoir un jugement sur le corps fĂ©minin. Le body positive est une rĂ©sistance au corps parfait. J'ai appris Ă  m'aimer dans toutes les situations. Ça n'a pas Ă©tĂ© facile. Maintenant, je m'oppose Ă  la norme de la beautĂ© unique. Nous ne sommes pas dans un concours.
Nous passons un temps fou Ă  chercher le dernier rĂ©gime Ă  la mode ainsi que les programmes sportifs qui nous vendent du rĂȘve.
Es-tu maman ? Quand tu as des journĂ©es de dingue, as-tu encore envie de faire des heures supplĂ©mentaires pour avoir "un corps de rĂȘve" ? Je ne le crois pas. La rĂ©alitĂ© est bien plus complexe. J'ai moi-mĂȘme dĂ©testĂ© mon corps. Mon ventre d'aprĂšs grossesse restait lĂ , bien incrustĂ©. Et la cellulite, etc... Mais j'ai dĂ» prendre conscience que ce corps m'appartenait et que j'avais passĂ© trop de temps Ă  subir les rĂ©flexions, les regards, et j'en passe... Il Ă©tait donc temps que je redevienne "moi". Cette Ă©tape Ă©tait nĂ©cessaire pour que ma confiance en moi fasse barrage aux prĂ©jugĂ©s. Ceux-ci ont disparus, car je nai plus laissĂ© de place aux jugements des autres.
IntĂšgre des petits rituels. Chaque jour, un pas aprĂšs l'autre... Un outil peut t'aider ; le miroir prends le temps de porter un regard honnĂȘte sur ton corps, analyse ce qui te plaĂźt et ce qui te dĂ©range. C'est ton propre jugement qui compte, pas celui des autres. L'important est que tu te dĂ©taches des critiques des autres. Tu seras radieuse, si tu acceptes d'ĂȘtre qui tu es. J'ai moi-mĂȘme pris beaucoup de temps Ă  accepter mon corps, mais aujourd'hui je suis bien dans mes baskets. La santĂ© est importante et j'y suis trĂšs attentive. Alors j'ai arrĂȘtĂ© d'infliger Ă  mon corps des "souffrances" dont il n'avait pas besoin. J'ai commencĂ©  le processus de guĂ©rison de ma relation avec mon corps et la nourriture. Ma devise ; ĂȘtre vivante simplement et voir au-delĂ  de toutes les normes. Le manque de diversitĂ© que nous propose les mĂ©dias, pousse les femmes Ă  se crĂ©er des complexes. Il ne faut pas essayer de ressembler Ă  quelqu'un d'autre qu'Ă  soi-mĂȘme.


Alors ? On se fixe pour objectif de s'aimer au lieu de s'imposer des limites ?  

Mon corps, une communautĂ© positive. Je me rappelle qu'il y a des maniĂšres infinies d'ĂȘtre humain et que mon identitĂ© et intrinsĂšquement mienne ! Je crois fermement que nous allons gagner contre la stigmatisation et la honte, tant que nous avons compris cela nous avons le pouvoir de rĂ©cupĂ©rer l'intuition, celle de notre corps. Je veux continuer Ă  briser les silos entre ĂȘtre bizarre et ĂȘtre positif au corps. 

Tu te joins Ă  moi ? Vient rejoindre mon club de confiance : https://www.facebook.com/JennyCoachHappyPlateetSkin/

Ensemble brisons les chaĂźnes qui te retiennent ! #nopainnogain

upload.png

Image courtesy Marcela SabiĂĄ*
upload.jpg

Peu importe le temps que tu mettras Ă  accepter ton corps, sache que C’est ton choix d’ĂȘtre belle. C’est ton choix d’ĂȘtre moche. Et c’est ton choix de dĂ©cider ce que ces mots veulent en fait dire – Virginia Petrucci

Tu as des questions ? Besoin de mon aide ?  

Rejoins moi et n'oublie pas de t'inscrire à la Newsletter pour ne rien manquer.  

♡  chantilly.by.jls@gmail.com

♡ www.jenny-happyplate.com