Ton apparence, du regard de l'autre au regard de soi

Hello Darling, je me demande qu’elle est la relation que tu entretiens avec ton “Apparence” ? ce sujet tellement délicat, faut le dire…

Le corps en dit long, sur la relation que tu entretiens avec lui- même, j’ai considéré mon corps, pendant des années, comme “un inconnu” je l’ai toujours considéré, comme une chose difforme, qui m’encombrait, le regard des autres, était difficile à supporter. Alors, je vais te dire, comment est la chose, un corps mal aimé, est simplement un corps, qui n’as pas été aimé, le lien que tu as entretenu, avant ta naissance, et pendant ton enfance, la façon dont on a été regardé, touché, embrassé ou pas etc… est déterminant dans la relation que tu entretiendras plus tard avec ton corps. C’est en travaillant, sur ma propre histoire, que j’ai pu commencer, à faire la paix avec moi. J’ai accepté, pardonné, je me suis pardonné, le regarde de indifférence, que je portais sur moi-même. Peu importe, ce qu’il y’a eu avant, c’est en travaillant sur soi que tu trouveras la clé qui ouvrira la porte de ton amour inconditionnel.

Il y’a des points importants à corriger, car ton corps et le témoin de ta vie, la façon, dont tu t’occupes, de lui, la façon, dont tu le nourris, la façon, dont tu lui donnes du plaisir etc… tout ceci, et un indicateur de comment tu vis la relation avec ton corps. Si tu te sens bien dans ta peau, tu auras envie de lui donner de bonne chose non ? et pas à coup de régime, restrictions, des heures de jogging…et j’en passe … Ton corps et un adversaire à dompter, dans l’autre cas à oublier, mais l’oublier, ça voudra dire, que tu le maltraites, un corps oublié, n’est pas ressenti, n’est pas vivant, tu ne peux pas lui fournir ce dont il a besoin. Dans ce cas, tu crées tout un tas de maladie, oui oui ton corps, fabrique des maladies due aux mauvaises émotions ou plutôt due à la négligence que nous avons eu. Et aujourd’hui, je peux t’affirmer que la négligence, n’en vaut pas la peine, vraiment pas ! la vie et trop courte pour ne pas être qui tu es, pour ne pas vivre en amour, combien de fois tu repousses à demain, avec des mais moi “si” mais moi “cela” etc…etc… avec les si …enfin tu connais la chanson ! laisse tomber tout ça, autre chose de mieux t’attend, et ce mieux c’est TOI ! j’ai toujours fais les choses en fonctions des “autres” et de “l’attitude des “autres” que va- t-on dire … mais arrête ça, tout de suite, tu perds ton temps ! j’ai eu envie de piercing, j’ai jamais osé, mes premiers piercing je les ai faits à 37 ans, ça à l’air débile et pourtant… alors avec le sourire je te confie (parce que ça me fait rire maintenant) même à 37 ans j’ai eu le droit à des remarques du genre “c’est une crise d’adolescence”? “c’est le crise le la quarantaine” ? ou encore d’un air blasé “ça me dépasse les piercing” Mais LOL ! j’en ai strictement rien à foutre ! clairement je m’en tape les ovaires ! mais encore une fois ne reste pas arrêté aux jugements des autres. Ce n’est que leurs avis et la seule choses dont aujourd’hui tu peux décider, dans ce bas monde, c’est de ce que tu feras ou pas avec ton corps.

J’ai travaillé avec une méthode de respiration, thérapie corporelle, au début ça paraît con, mais très vite mon corps commençait à évacuer les traumatismes. C’est encore une fois en donnant une habitude à mon corps, que j’ai réussi à me dépasser, sortir de ma zone de confort, appelle cela comme tu veux ;) c’est le résultat qui compte ! j’ai très vite, pris conscience de ma chair et sans ce travail mon corps serait toujours endormis.

Je ne suis pas seulement logé dans mon corps physique, mais outre cela je lui suis conjoint, je suis le pilote, je compose avec un seul tout.

Arrête d’attacher de l’importance sur le jugement des gens, ne laisse plus ton corps avoir une fonction de carte de visite, de bonne ou mauvaise conduite, ton corps n’est pas un objet manipulable selon les désirs des individus. Si tu continus ainsi tu creuses toujours plus le fossé du dégoût de soi, entre ce que tu es et ce que tu aimerais être. SOI simplement.

“QUAND ON OSE ÊTRE SOI-MÊME, ON SE PORTE BEAUCOUP MIEUX.

Et n’oublie pas qu’il faut être soi pour pouvoir aimer !

Love mes amours <3

20190111_122946.jpg


Jennifer SchneiderComment